• Neoma Reims Conseil

Expo2020 Dubaï : un enjeu pour les entreprises françaises


En raison des conditions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19, l’exposition universelle de Dubaï, initialement prévue du 20 octobre 2020 au 10 avril 2021, a finalement débuté le vendredi 1 octobre 2021 et est prévue jusqu’au 31 mars 2022. Cette 69ème édition constitue la plus grande rencontre organisée à l’échelle mondiale depuis le début de la crise sanitaire. Une opportunité que les entreprises françaises ne manquent pas !


C’est 190 pays qui ont répondu présent pour participer à cette édition dont le thème « Connecter les esprits, construire le futur » symbolise l’espoir d’une sortie de crise mais aussi la volonté de relancer l’économie en intégrant les enjeux des années à venir.

Par son pavillon, la France montre sa volonté de mettre en avant les enjeux de demain et les solutions que les entreprises françaises proposent pour y répondre. Conçu par l’Atelier Perez Prado, Celnikier et Grabli, le pavillon français est démontable et à 70% autonome énergétiquement. Ses proportions (5000 m^2 de superficie utilisée et 21m de hauteur) font de ce pavillon le 5ème plus grand de l’exposition et le 8ème plus haut où sont exposées les innovations et créations françaises.


Sous le slogan du pavillon français « L’inspiration à la vitesse de la lumières », les entreprises françaises ont l’opportunité de démontrer leur capacité d’innovation au grand public. A travers cette exposition, la France montre comment les entreprises françaises réussissent ou envisagent de lier performance économique et impact positif.

Ainsi, ENGIE, premier ambassadeur du pavillon français, et la Région Île-de-France proposent dans le cadre de cette exposition permanente une expérience immersive où sont présentées les solutions vertes et intelligentes en matière de mobilité, d’énergie et d’infrastructure qu’elles mettent en place.



Pour attirer le public, la France peut s’appuyer sur les leviers traditionnels : les secteurs dans lesquels elle est reconnue tels que la mode, le tourisme et la gastronomie pour faire découvrir ses performances en matière de mobilité, de durabilité et d’intelligence artificielle.

Cette année la participation des entreprises françaises est cruciale. Compte tenu de la crise liée à la pandémie que les entreprises ont traversée et des retombées qu’elles connaissent aujourd’hui, les chefs d’entreprises sont en demande de solutions innovantes. Dans ce contexte, l’exposition universelle de Dubaï devient le terrain d’opportunités de développement et offre aux entreprises la possibilité de s’adapter aux mutations générées ou accélérées par la crise sanitaire.


C’est notamment le cas d’entreprises telles que Accor, géant de l’hôtellerie, qui s’est vu délogé de l’indice du CAC 40 en 2020 du fait des restrictions de déplacement liées à la pandémie. Sa présence dans l’exposition permanente du pavillon français sur le progrès répond à un objectif d’image mais aussi de développer sa clientèle professionnelle afin d’améliorer sa performance.



Selon le Commissaire général pour la France à l’exposition universelle, le site de l’exposition devrait accueillir 50% de visiteurs asiatiques, 20% de visiteurs européens et 30% de visiteurs en provenance des pays du Golfe. Tous ces visiteurs constituent des investisseurs potentiels pour les entreprises françaises.

La présence de nombreuses autres entreprises fait aussi de cette exposition un lieu favorable à la conclusion de contrats et à l’accélération de la recherche en matière de technologie et d’innovation.


Ainsi, à l’échelle du territoire français, Expo2020 Dubaï représente des enjeux d’attractivité en matière de parts de marché et d’investisseurs étrangers en France. A l’échelle des entreprises françaises, Expo2020 Dubaï est le moyen de renforcer leur attractivité, d’accélérer leur internationalisation, d’attirer des capitaux et de favoriser les discussions entre chercheurs et chefs d’entreprises.


Cet événement d’envergure planétaire constitue ainsi l’opportunité pour les entreprises françaises de présenter des solutions innovantes nécessaires dans cette ère post-covid et d’initier une transition énergétique et écologique.


Mélissa BENIDIR

Pôle audit et qualité



31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout