• Neoma Reims Conseil

Post-Covid : Le moment ou jamais pour monter sa start-up ?



De manière générale, les historiens considèrent que certains phénomènes, tels que les guerres ou les épidémies, sont les éléments exogènes les plus à même d’engendrer de grands bouleversements sociétaux.


De toute évidence, dire que la Covid-19 a créé un schisme dans nos habitudes de vie est un euphémisme. En effet, nombreux sont ceux à avoir pleinement pris conscience de l’ampleur avec laquelle l’Homme affecte son environnement proche au quotidien.


Le monde post Covid-19 sera donc bien évidemment différent de celui que nous connaissons et avons connu jusqu’ici. Nous en voyons d’ailleurs d’ores et déjà les prémices avec les nouvelles habitudes alimentaires qui sont apparues, « l’exode » des citadins vers la campagne proche de la ville etc.


Mais pas seulement, car l’impact du coronavirus sur nos sociétés ne se limite pas à quelques changements de comportements dans la population. En effet, il a été aussi bien social qu’économique et ce, notamment à cause du confinement qui a durement touché un certain nombre de secteurs d’activités, tel que la restauration dont 75% des salariés ont été concernés par un arrêt d’activité. Il en va de même pour la construction ou encore la fabrication de matériels de transport etc. Pour ce dernier par exemple, le chômage partiel touche près de six entreprises sur dix.


Et alors que nous entrons dans une période d’instabilité et d’incertitude quant à la deuxième vague de la crise sanitaire, est-il bien judicieux de vouloir monter son propre business dans un climat tel que celui-ci où règne l’instabilité ?


D’aucun jugerait effectivement que ça ne l’est pas. Eh bien sachez qu’il se tromperait lourdement. Le tableau n’est pas entièrement noir : une crise économique qui survient n’implique en aucun que tous les secteurs soient affectés. Bien au contraire, certaines entreprises dans certains secteurs, loin d’être affectées, vont même jusqu’à se développer ou connaître une hausse d’activité. Cela a par exemple été le cas pour les secteurs de l’alimentation, des énergies ou en encore pour le service à la personne.

Ce qu’il faut bien comprendre et garder à l’esprit, c’est que chaque crise entraîne de nouvelles habitudes de consommation, de nouveaux besoins. La crise sanitaire a par exemple permis aux ventes en lignes de se développer de façon exponentielle.


Conclusion ? Une crise n’est autre que l’occasion pour un entrepreneur inventif de pénétrer un nouveau marché, ou de s’inclure dans un marché auparavant peu développé.

En avoir pris conscience c’est bien. Mais dans la pratique, comment faire ?


Il va de prime abord falloir effectuer une étude de marché afin de proposer un produit en adéquation avec le nouveau mode de consommation qui se développera lors des années suivant la crise. J’insiste sur ce point : il ne s’agit de répondre à un besoin éphémère, mais bien d’assurer une fidélisation de ses clients sur du long terme, chose qui sera l’un des principaux enjeux lors du lancement de votre start-up.


Bien entendu, nos 40 ans d’expérience chez Neoma Reims Conseil nous permettent, entre autres choses, de réaliser des études de marché précises et pertinentes. Nous serions donc ravis de vous accompagner, vous, votre entreprise, et votre création sur le chemin du succès.


Il faudra également se servir des circonstances actuelles, qui contrairement à ce qu’elles laissent penser de prime abord, peuvent être avantageuses. La tension sur le marché de l’emploi peut favoriser un recrutement sans surcoût, et les négociations avec d’éventuels fournisseurs peuvent s’avérer plus faciles car ils ne peuvent se permettre de laisser partir un client.


D’autre part, il faudra anticiper les besoins de financement de votre future entreprise, et repenser votre business model de manière à limiter les coûts excessifs, car même si la crise peut être une aubaine, on ne va certainement pas ignorer l’aspect économique du projet, particulièrement en ces temps troublés.


Enfin, il ne faut surtout pas se précipiter. Vous pourriez vous dire que votre fenêtre pour saisir les opportunités du marché qui s’offre à vous est étroite et qu’il faut agir vite. Mais n’oubliez pas, c’est dans la postérité que nous voulons inscrire votre start-up.

Il ne faut donc pas négliger les aspects juridiques de la création de votre entreprise, notamment pour le choix de sa forme sociale.

Vous aussi vous rêvez de donner vie à un projet qui vous tient réellement à cœur ? Neoma Reims Conseil se fera, plus que d’un devoir, une véritable mission de réaliser une étude de marché pour votre produit ou un business plan afin de vous aider à donner vie à votre projet et à inscrire votre start-up dans la postérité.

Edouard Baumgartner

Sources :

https://www.youtube.com/watch?v=ekuD68m2Sco

https://www.captaincontrat.com/articles-gestion-entreprise/creer-startup-periode-crise-me-smadja

https://academy.visiplus.com/blog/entrepreneuriat/4-conseils-pour-creer-votre-entreprise-apres-la-crise-covid-19-2020-05-28

https://www.nouvelleviepro.fr/actualite/955/covid-19-quels-sont-les-secteurs-dactivite-les-plus-touches#:~:text=Les%20effets%20de%20la%20crise,de%20transport%2C%20et%20la%20construction.

https://privatebank.jpmorgan.com/gl/fr/insights/investing/what-will-investing-look-like-after-covid-19

70 vues
Logo blanc complet NRC.png
  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram

06.77.83.09.28

59 rue Pierre Taittinger 51100 Reims

© Neoma Reims Conseil,  association loi 1901 de type Junior-Entreprise

Tous droits de reproduction réservés.