Témoignages Alumni

FLORIAN BECHIS :

PRÉSIDENT DU MANDAT 2010 / 2011

CONTRÔLEUR DE GESTION SENIOR - AVIVA

 

« J’ai été Trésorier puis Président pour le mandat 2010 / 2011 de Neoma Reims Conseil. Ce que je retiens vraiment, c’est le fait de pouvoir travailler en équipe sur un projet commun, ce qui n’est pas forcément le cas quand on étudie et quand on est dans des groupes de classe. Les projets ne durent en effet souvent que 2 ou 3 semaines et les équipes sont également moins conséquentes. Il s’agit du premier pas dans un système organisationnel qui prépare à la vie active. C’est vraiment appréciable, surtout sur un poste de Président où l’on doit aussi tenir compte des enjeux économiques d’une Junior-Entreprise. Une Junior-Entreprise est une association avec de nombreuses obligations, autant sur le plan social, fiscal que légal. Il s’agit de tous les mécanismes d’entreprise qui se forment et sur lesquels on s’appuie pour pouvoir évoluer. Après, les interactions avec les autres sont également essentielles. On passe d’une situation où l’on a des relations purement amicales à une logique de relations de travail, où l’on doit avancer ensemble malgré les attitudes, les profils, parfois différents de ceux que l’on a l’habitude de connaître. C’est une situation qui nous permet d’apprendre des autres et d’en savoir un peu plus sur soi. »

 

Très tôt après son expérience au sein de Neoma Reims Conseil, Florian Bechis est devenu analyste comptable junior au sein de Technip France. Il a ensuite poursuivi sa carrière chez EDF en tant que contrôleur comptable puis en tant que contrôleur financier. Il affirme que son expérience au sein de la Junior-Entreprise et que son implication au sein de la Confédération Nationale des Junior-Entreprises ont réellement contribué à son embauche. Ses différentes missions, notamment la prise de parole en public et la négociation avec les prospects, lui ont permis d’être plus à l’aise en entretien et de gagner en confiance. Selon lui, notre expérience en tant que membre d’une Junior-Entreprise est à valoriser, puisqu’elle est un véritable gage de sérieux et permet de mettre en avant de nombreuses compétences lors d’un entretien. Actuellement, Florian Bechis évolue en tant que contrôleur de gestion senior au sein de Aviva, une société de gestion d’actifs qui dispose de 7,5 milliards d’euros d’actifs et d’un chiffre d’affaires de 44 millions d’euros.

MARINE DE BIASI :

RESPONSABLE AUDIT ET QUALITÉ DU MANDAT 2013 / 2014

AUDITRICE INTERNE – CASTORAMA

« Je retiens principalement deux choses de mon expérience au sein de Neoma Reims Conseil. Premièrement, c’est la Junior-Entreprise qui m’a fait découvrir l’audit. L’audit est quelque chose qui m’a beaucoup plu et c’est pour cela que, par la suite, je suis devenue auditrice financière chez EY puis auditrice interne au sein de Castorama. La Junior-Entreprise m’a donc permis de faire mes premiers pas dans le monde du l’audit qui est aujourd’hui mon métier. Ce qui est surtout intéressant lorsque tu découvres cela en association, c’est que tu as le droit à l’erreur. Après, le fait d’être responsable implique des personnes à manager et je faisais partie du conseil d’administration. C’était la première fois que j’avais un poste à responsabilités et j’ai donc pu apprendre à motiver et à diriger mon équipe, mais également à l’écouter. De plus, faire partie du conseil d’administration signifie prendre des décisions et en être responsable. Cela fait vraiment parti de ce que l’on retrouve dans une fiche de poste à responsabilités. »

 

Après 3 ans en audit au sein de EY, Marine De Biasi a travaillé un an au Canada. Aujourd’hui, elle est auditrice interne hydride chez Castorama : quelques jours dans le mois sont consacrés à l’audit en magasin, tandis que le reste du temps est consacré à de l’audit corporate. Selon elle, faire partie de Neoma Reims Conseil est un avantage au niveau professionnel et managérial et fait vraiment la différence lors d’embauche.

PIERRE-EDOUARD CAPON : TRESORIER MANDAT 2010 / 2011 REIMS JUNIOR CONSEIL

SAMUEL  BONTEMPS : VICE-PRESIDENT MANDAT 2011 / 2012

SEBASTIEN LAFOSSE : VIDE-PRESIDENT DU MANDAT 2001 / 2002

HEAD OF EQUITY INVESTMENT SOLUTION SALES - AMERICAS AT CREDIT AGRICOLE CIB

« J’ai été vice-président à Neoma Reims Conseil pendant le mandat 2001 et je m’occupais principalement de la partie commerciale de la structure. Durant mon mandat, j’ai particulièrement apprécié le fait d’être amené à me retrouver dans des situations professionnelles avec de véritables enjeux. Cela m’a permis de développer ma maturité et surtout, d’avoir toujours le souci du détail et d’être dans une optique d’excellence pour le client ».

 

Une fois son diplôme obtenu, Sébastien Lafosse décide de quitter la France pour effectuer un VIE au sein de la Société Générale au Chili. Durant ses trois années dans l’entreprise, il s’occupera de la partie vente des produits dérivés action au sein des marchés financiers. Par la suite, il a effectué un passage de quelques années à New-York au sein de Morgan Stanley et de Natixis. Depuis bientôt quatre ans, il occupe un poste de responsable des ventes des produits dérivés au Crédit Agricole à New-York.

Quels souvenirs gardes-tu de l’expérience JE ?

« Ce fût une expérience très enrichissante, formatrice, très concrète et qui met l’accent sur des problématiques entrepreneuriales à toute échelle. La Junior-Entreprise est une association qui demande une grande implication, d’avoir un esprit d’initiative et permet de développer une relation avec le client, travailler sur sa capacité d’adaptation mais surtout dans laquelle il fait bon vivre. En effet, pour l’anecdote, encore aujourd’hui, 10 ans après mon mandat, mon meilleur ami est un ancien membre. La Junior permet de se débrouiller seul, d’entreprendre, de se gérer et d’être pragmatique. Tout l’enjeu est de chercher des solutions, des plans B, pour optimiser son travail et améliorer le travail avec ses collègues. A la JE mon rôle en tant que Trésorier était de faire la gestion fiscale de la structure, les déclaratifs à l’URSAFF, la comptabilité et le pricing des offres entre autres. La JE m’a permis d’être confronté à des problématiques concrètes et de prendre conscience des réalités qui peuvent survenir en entreprise ».

 

Quelles ont été les grandes lignes de ton parcours professionnel après la JE ?

« En sortant de Neoma je suis devenu Auditeur pour le cabinet Deloitte pendant 2 ans mais ce travail a vraiment été éprouvant : beaucoup de mouvements, de changements d’équipes etc. Par la suite, j’ai décidé de m’orienter vers de l’audit interne dans différentes entreprises. Maintenant, je suis consolideur depuis 3 ans et habite au Canada depuis 6 mois. Je m’occupe de l’établissement des comptes consolidés pour ces établissements, c’est un métier dans lequel je suis vraiment épanoui. »

Quels souvenirs gardes-tu de l’expérience JE ?

« C’était une expérience intense autant physiquement qu’humainement.

En tant que membre du bureau, j’appartenais à la partie du groupe la plus investie du mandat ce qui signifie qu’il m’arrivait de passer des journées entières, des débuts de soirées et des week-ends au local de l’association. Les missions qui m’ont été confiées ont toujours été très variées avec beaucoup d’opportunités, s’adressant à tout type de public (PME, petit commerce local, public…), point que j’ai vraiment adoré. J’auditais les documents de l’association mais ayant la volonté de m’investir encore plus, j’ai demandé à être auditeur qualité à la CNJE. Bien que mon poste fût en lien avec la partie contrôle qualité, j’étais curieux et désireux d’aider les autres pôles. J’ai par exemple trouvé des contrats avec le pôle développement commercial, mais j’ai aussi eu l’opportunité de toucher à d’autres domaines tels que la trésorerie ou la gestion associative. Selon moi, la JE est une énorme plus-value pédagogique, encore plus valorisante qu’un stage car nous avons encore plus de responsabilités : c’est une vraie chance à cet âge. C’est l’expérience la plus incroyable que l’on peut faire dans une Ecole de Commerce. Si je devais décrire mon expérience à la JE en 3 mots je dirais : intense, très enrichissante et basée sur l’esprit d’équipe. »

 

Quelles ont été les grandes lignes de ton parcours professionnel après la JE ?

« Après mon master en apprentissage chez IBM, sortant de la crise de 2012, très peu d’emplois se présentaient à nous. J’ai très vite pris conscience que je voulais faire ma vie à l’étranger et plus particulièrement à Londres. Là-bas, j’ai trouvé un poste de consultant externe dans la partie aéro-space chez Airbus. Et aujourd’hui, je fais de la gestion fournisseur (Supply Chain) et j’adore mon travail. C’est un domaine qui permet de voyager dans le monde entier et qui me passionne. »